• Un Pakistan vertical aux vallées horizontales

    Un périple au cœur des vallées du Gilgit-Baltistan

    Au mois d'octobre, je m'envolais avec un groupe pour un voyage initié par l'ambassade du Pakistan en direction d'Islamabad. On est parti 17 jours parcourir les routes du Karakoram et les vallées fertiles du nord du pays. Nous sommes partis marcher dans les rues patinées de Multan, de Lahors et de Bahawalpur et à humer les senteurs matinales des vallées de la Hunza, de Khaplu et de Shigar. Je ne pouvais trouver meilleure occasion pour aller m'immerger dans le pays des 5 des 14 plus hauts sommets du monde, le kif quoi !

    J'étais dans un groupe constitué de journalistes, de photo-reporters, de blogueurs et de voyagistes. Le périple nous a mené de la plaine d'Islamabad et les temples bouddhistes de Taxila aux contreforts himalayens.

     

    A Islamabad, j'ai presque pas vu grand chose tellement les choses se sont faites au pas de course. Nous étions accompagnés par une escorte policière au début ensuite nous sommes restés avec le guide Ali qui nous a fait faire le musée de Taxila, les jardins et le site archéologique. Nous avons été rejoint par Solène Chalvon, une journaliste française expatrié au Pakistan. Sa connaissance du pays et ses moindres secrets était un plus pour le voyage, en plus de sa bonne humeur. Nous avons pris un vol pour la ville de Gilgit, dans le Nord Pakistan. De l'avion, la vue sur les cimes enneigées est juste hallucinante et ça donnait déjà un aperçu sur ce qui allait suivre.

     

    Les vols intérieurs reliant Islamabad à Skardu ou à Gilgit dépendent des conditions météo. Si vous partez la-bas et que vous ne souhaitez pas prendre la route, le vol reste la meilleure option mais il faut prévoir une journée de sécurité au cas où le vol serait annulé à cause du mauvais temps.

     

    Le Gilgit-Baltistan est constitué de plusieurs vallées avec des villes plus au moins connues. Pour ce qui est de notre voyage, il était prévu de passer dans les vallées de Hunza, Shigar, Skardu et la vallée de Hushe ce qui est déjà pas mal pour un premier temps. C'était l'occasion de côtoyer le Nanga Parbat, le Ganshen et le Mashebrum.

     

    Les trajets en véhicule étaient longs mais les journées passaient très vite tellement les paysages étaient grandioses et les moments du voyages riches!


    Le Pakistan était resté fermé très longtemps au tourisme, donc nous y sommes allés pour voir le potentiel du pays. Par le passé, le Pakistan était un terrain d'exploration, de trek et de randonnée avec des sentiers sauvages et quasi vierges. Aller dans ce pays et marcher sur les traces des grandes caravanes de commerce et des derniers royaumes d'Asie, était plus qu'inimaginable pour moi !

    Vallée de Hunza

    Dès notre arrivée à Gilgit, nous prenons directement la route pour la vallée de Hunza "Karimabad". La vallée de Hunza est la plus connue après la vallée de Swat. Notre chauffeur était un conducteur hors pair, jamais aucune prise de risque ni la moindre erreur, toujours vigilant et concentré sur la route.

    Dans ce pays, la verticalité impressionnante des montagnes côtoie l'horizontalité des vallées fertiles et l'entoure comme pour la protéger de falaises vertigineuses aux mille et une parois. A chaque vallée ses secrets bien gardés !

     

    A Karimabad, nous étions hébergés au Hunza Serena Inn de la chaine Serena. L'hôtel possède l'une des plus belles vues de la région. Nous avions en face de nos chambres quelques uns des plus haut pics, le Rakaposhi à 7 788 m, l'Ultar Pic 7 388 m et le Dastagil Sar

    7 885 m, A partir de là, nous sommes allées faire un tour du côté du lac Aina Abad et du village de Passau à 56 km de là, env. 2h. Après Passau, la vue est imprenable sur le glacier de Passau qui porte le même nom. Sur la route, le village Gulmit impressionne par ses maisons de pierres et ses petites ruelles. Nous visitons une association de femmes qui fabrique des habits, un moment très convivial et sympa.

     

    Autour de Karimabad, il y a plusieurs palais, forts et villages que l'on peut aller voir. Le fort de Baltit est un modèle d'architecture surprenant et beau avec un peu de ressemblance avec les demeures tibétaines.

    La route de Karimabad vers Skardu est un vrai plaisir pour les yeux mais elle fatigue un peu du fait des travaux. Nous roulions à une vitesse de 35 km/h, toute une journée pour faire les 290 km et relier les deux villes. Sur la route, il y a pas mal de petit villages on l'on peut s'arrêter si l'on veut faire le trajet en deux jours.

     

    Nous arrivons un peu tard au Shangrila hotel qui n'a rien à voir avec la chaîne d'hôtels de luxe connue dans le monde sous le même nom. Le lieu où est implanté l'hôtel est d'une rare beauté mais l'hôtel laisse à désirer en terme de propreté et d'entretien extérieur. Le cadre est sublime et on peut marcher un peu autour du lac Kachura.

    Lac Kachura, hotel Shangrila

    Vallée de Hushe

    La route pour Khaplu, est une route qui vous prend par sa beauté et qui vous garde éveillé ! Je n'en ai pas vu d'aussi beau auparavant !!!

     

    A Khaplu, l'ancien palais du roi qui a été transformé en hôtel Serena. Les Serena sont la chaîne d'hôtel loacle, en général c'est les plus confortables. Le directeur de l'hôtel est un amoureux des lieux et nous conseille de prendre de l'altitude et d'aller faire un petit trek vers l'ancien fort et la mosquée de Thoqsi à 2 700 m. Il nous dégote un guide de la région, Ali Khan (en bas à droite sur la photo) qui nous emmène dans une randonnée facile et qui monte progressivement jusqu'à la mosquée. Sur le sentier, pas mal de paysans, surtout des femmes, portant des ballots d'herbe ou des fagots de bois. Depuis le sommet la vue sur la vallée, les montagnes et le village de Gharbochong est spectaculaire.

     

    En descendant, la famille de Rachad propose le gîte et le couvert dans sa maison à flanc de montagne. Le petit jardin autour est d'une beauté incroyable. Ils ont des fruits de saison et préparent des repas pour les étrangers de passage. Leur tel : 03 55 52 88 802

    Khaplu est un village interessant et on dit que c' est le plus safe du monde, il n'y a jamais eu aucun vol ni crime dans ce village depuis sa création et il n'y a pas de police non plus. Les gens sont courtois et passer quelques jours ici pour faire quelques randonnées est une bonne option.

    Il y a aussi un vrai roi dans le village de l'époque de la royauté mais il n'a plus de trône. La royauté avait été abolie et la famille royale est restée sur place sans terre ni pouvoir.

     

    Le roi est un personnage tout ce qui a d'ordinaire et travaille comme tout le monde. Vous pouvez lui rendre visite mais vous devez demander à une personne de l'hôtel ou du village de vous y emmener. Il est d'un certain âge et vit toujours avec son épouse, il a aussi donné refuge à plusieurs filles orphelines à qui il offre toit, lit et je crois même éducation.

     

    De Khaplu, nous reprenons la même route de retour. L'ambiance a changée et j'ai l'impression de me retrouver dans le monde d'Avatar tellement les paysages étaient incroyablement beaux et colorés !

     

    Dans les lits des rivières juste en bas de la route, on voyait de belles dunes blondes aux sables fins qui mouraient dans des eaux bleus turquoise. Quelques heures plus tard, nous arrivons sur les dunes de Shigar. Pavel, un membre du groupe, était comme un gamin, il courait sur les dunes, il en a presque pleuré d'émotions.

     

    Vallée de Shigar

    En fin d'après midi, nous arrivons à Shigar, une autre oasis perdue dans ces vallées secrètes. L'hôtel Serena de Shigar est un musée à lui seul ! L'ancien fort et palais royal a été transformé en un véritable lieu de bonheur, comme un plat traditionnel qui a été re-visitée par un chef étoilé. J'ai adoré les chambres et le petit déjeuner est un réel plaisir sans parler du chef qui prépare des plats d'une extrême finesse.

     

    Juste à côté du village, se trouve, sur un sommet, les restes d'une ancienne forteresse, c'est un prétexte pour justement aller faire une petite randonnée. Une occasion en or pour aller tester des sentiers nouveaux dans une région méconnue.

    Fort de Shigar

    Nous passons à côté d'une ancienne mosquée en bois à deux étages, Khilingrong mosque, datant du XVIIe. C'était un temple bouddhiste avant l'arrivée de l'Islam dans la région. Il y a là plusieurs vieux temples bouddhistes à l'architecture en bois. Nous prenons un chemin, facile au début, puis arrivée un peu plus haut il devient compliqué et il faut mettre les mains pour avancer. Notre guide veillait au grain et des ruines de l'ancien fort il ne reste plus grand chose. La vue d'en haut est sublime et ça valait la montée.

     

    Je déconseille cette randonnée aux personnes peu habituées à ce type de terrain où il faut se laisser glisser sur les fesses et mettre les mains, dn plus des passages vertigineux. Shigar est aussi le point de départ de plusieurs trek vers la montagne ou dans les vallées avoisinantes.

    Vallée de Skardu

    Skardu est le point de départ des treks vers le camp de base du K2 et le glacier du Baltoro. Pour nous cette fois il n'est pas question d'aller défier les glaciers notre programme est plus terre à terre.

     

    Dès notre arrivée à Skardu et son crasseux hôtel, que nous voici déjà partis à l'assaut du fort de Karpochu, Le fort date du XVIe et avait été édifié en hauteur de la vallée par Ali Sher Khan Anchan pour la protéger des attaques venues de l'extérieur et des tribus voisines. Une marche d'environ 60 minutes aller/retour si l'on part du terrain de polo sur la route principale . Le lieu domine l'Indus et la vallée de Skardu et la vue est incroyable, on s'agenouille presque devant sa magnificence ! En bas, c'est une oasis verdoyante coincée entre les montagnes et irrigué par l'Indus.

    Vue du fort de Karpochu, Indus et vallée de Skardu

    Route vers Passau

    Village de Baltit

    Fort de Baltit, Karimabad

    Mosuqée de Thoqsi, Khaplu

    Ali Khan le guide rando, Khaplu

    Intérieur du fort de Shigar

    Pratique Shigar

     

    Pour se loger à Shigar, il existe de petits hotels comme le Space hotel.

     

    Je conseille d'essayer au moins pour une nuit le Serena hotel, ça reste abordable, env. 100$ la chambre double ou twin.

     

    Serena Shigar Hotel, Shigar, Baltistan, Pakistan، Shigar, 16300

    Tel : +92 355 5119994

    Khilingrong mosque

    Au 2ème jours nous partons vers l'éco-village de Nangsoq "organic village", un coin quasiment les pieds dans l'eaux.


    Le sentier part soit du terrain de Polo comme pour aller au fort de Karpocho soit d'en bas du fort. Le sentier longe l'Indus tout le long et est bien balisé, zéro risque. La randonnée est très agréable et d'un niveau facile. Voir ce village avec tous ces petits canaux qui serpentent entre les maisons était quelque chose de surprenant. Quelques villageois se prêtent bien à la discussion et acceptent d'être pris en photo. Un habitant du village nous offre le thé et quelques beignets tout chauds. Personnellement, même si c'est une visite qui fera certainement partie de tous les programmes des agences locales un jour, je trouve que le village vaut le détour et la marche est une bonne opportunité de rencontre avec les pêcheurs et les locaux. La beauté de la vallée et du sentier juste au-dessus des eaux bleutées de l'Indus ne peut que séduire !

    Pratique Skardu

    Hotel Mashabrum, hôtel miteux, sale et le petit déjeuner n'est pas terrible, Nescafé et avec tout le thé qu'il y a dans le pays, ils n'ont que du Lipton.a

     

    L'hôtel Ptdc Motel Astak a l'air mieux surtout que c'est un des hôtels de l'état

    Adresse : Skardu Rd, Shaheed Colony, Skardu

     

    Il y a d'autres motels et hôtels mais je ne les ai ni essayé ni visité

    Ce carnet a été réalisé dans le cadre d’un voyage de repérage pour mon entreprise Nomade Aventure et a donné lieu à la création de plusieurs voyages au Pakistan