• Nous étions pressés
    Nous nous sommes improvisés nous –
    Nous n’avons pas beaucoup rêvé
    Mêmes le ciel est parti sans nous regarder

    Youssof Abou Loz

    Étrange Mer Morte

    Jérusalem

    ©aissa Smatti
    ©aissa Smatti

    Croire c'est résister, église de la nativité !

    ©aissa Smatti

    La grotte de naissance de Jésus

    ©aissa Smatti

    L'âne

    ©aissa Smatti

    Et la vie continue...

    ©aissa Smatti
    ©aissa Smatti
    ©aissa Smatti

    "c'est moi, l'enfant palestinien
    Jérusalem dans mon cœur
    Le symbole de l'amour
    et la religion
    Mon pays restera grand
    par ses grands jardins
    Ses palmiers et grenadiers
    ses oliviers et ses figuiers
    Je sacrifie avec mon âme
    pour toi ma grande patrie
    La Palestine
    C'est moi qui dit ça
    c'est moi l'enfant palestinien
    L'enfant palestinien"

    Walaà Sukar

    ©aissa Smatti

    Les dents de la mer morte !

    ©aissa Smatti

    Ceci n'est pas un minaret pour appeler à la prière !

    ©aissa Smatti

    "Si tu n’es pluie, mon amour
    Sois arbre
    Rassasié de fertilité, sois arbre
    Si tu n’es arbre mon amour
    Sois pierre
    Saturée d’humidité, sois pierre
    Si tu n’es pierre mon amour
    Sois lune
    Dans le songe de l’aimée, sois lune
    Ainsi parla une femme
    à son fils lors de son enterrement"

    Mahmoud Darwich

    Haifa ville mixte

    ©aissa Smatti
    ©aissa Smatti

    La moitié du monde

    C’est vraiment étrange que tu ne puisses pas accepter l’existence de deux choses. Pourquoi la table et toi n’existeriez-vous pas en même temps ?

    Parce que ce n’est pas vrai et que nous ne pouvons exister en même temps, et parce que ma façon de penser est plus commode.

     

    Extrait de Retour à Haïfa et autres nouvelles de Ghassan Kanafani

    De nombreux Palestiniens de nationalité israélienne ont exprimé leur sentiment que Haïfa était également leur ville. Comme l'a fait remarquer un Palestinien:

    «Nous voulons vivre dans une ville où notre patrimoine culturel, architectural et historique est préservé et ne nous est pas enlevé. Nous voulons des droits égaux, et cela inclut le droit à notre histoire. »

    ©aissa Smatti

    Couleurs de souk et vendeurs

    Sur les pas d'Abraham

    ©aissa Smatti
    ©aissa Smatti

    Randonner sur le sentier d'Abraham n'est pas seulement une occasion d'explorer des sites historiques et archéologiques mais c'est surtout une opportunité de rencontrer les bédouins de Palestine pour comprendre un mode de vie ancestral en voie de disparition à cause des pressions et des restrictions Israéliennes de plus en plus pesantes et fortes.

    ©aissa Smatti

    Fais le bien, avance avec ton âne et n’en attends rien, rien à l'horizon, rien au bout du chemin. C’est tellement étonnant que malgré le vide devant et le non futur tu continue à aller de l'avant et à avancer vers le mur. Et si tu cessais de jeter tes pas vers l'avant et de perdre ton temps, y laisserai-tu quelque chose ?

    ©aissa Smatti
    ©aissa Smatti

    L'histoire du voyage d'Abraham, qui est restée vivante pendant environ quatre mille ans dans le paysage et la mémoire de cette région, enregistre l'origine d'une tradition spirituelle partagée par plus de trois milliards de personnes dans le monde aujourd'hui.

    En 2013, un sentier sur les traces d'Abraham a été créé et balisé avec le concours de deux associations françaises soutenues par l'Agence française de développement.

    Le sentier d'Abraham part des oliveraies méditerranéennes des hauts plateaux du nord au silence des déserts du sud, de la zone ouest de Jénine à la zone sud du sanctuaire d'Abraham dans la ville d'Hébron.

    C'est plus qu'un simple sentier de randonnée, c'est un chemin qui pénètre profondément dans la mémoire et l'héritage du peuple palestinien, vous invitant à découvrir par vous-même la vie des familles des villages, les fiertés des Bédouins et les traditions séculaires de l'hospitalité qui sont au cœur de la vie palestinienne

    ©aissa Smatti

    Le MIAK (Masar Ibrahim Al Khalil ou Sentier d'Abraham) est une initiative de tourisme communautaire à but non lucratif visant à délimiter, et développer Masar Ibrahim (Abraham Path) dans et autour des différentes localités palestiniennes. L'organisation soutient la diversité et les échanges culturels, protège la tradition et le patrimoine, inspire la narration et encourage les amitiés basées sur l'avancement des valeurs humaines et la préservation de l'environnement et les besoins des gens pour une croissance et une éducation plus poussées. MIAK travaille en étroite collaboration avec les communautés locales pour améliorer leur quotidien et leur apporter l'opportunité d'une vie meilleure.

    Le Sentier d’Abraham s’étend sur 330 km, du village de Rummana, au nord-ouest de Jénine, jusqu’à Beit Mirsim, au sud-ouest d’Hébron. Le sentier traverse plus de 50 villes et villages. Ce sentier n'invite pas seulement les randonneurs à marcher ou à découvrir la nature mais il les convie aussi à échanger et à essayer de comprendre ce que c'est que la Palestine et ce à travers le partage des valeurs communes de tolérance à chaque rencontre sur un chemin de grande spiritualité et de pèlerinage.

     

    Avec ma fille et ma femme, nous avons marché 3 jours sur le sentier. Nous avons ressenti un grand plaisir à randonner sur ce sentier historique varié en paysages, chargé en rencontres et riche de ses vallons, canyons, vallées, monastères, villages, désert et sa vue sur les formations salines de la mer morte.

    ©aissa Smatti

    Au dessus devant lui, la fumée, les lamentations, le fracas des bombes et le sifflement des balles.

     

    Ghassan Kanafani

    ©aissa Smatti

    Couvent de Hortus Conclusus et le village d'Artas

    Notre tour entre la Palestine et Israël, s'est achevé à Jaffa, Haïfa en arabe, la belle ville côtière. C'est l’une des plus anciennes villes du monde et était aussi l’une des villes les plus prospères et les plus peuplées de Palestine. Dans les années 1920, Arabes et Juifs travaillaient ensemble dans une relation qui a été extirpée des deux mémoires. La ville fût occupée par Israël en avril 1948.

    La vielle ville avec son marché aux puces est bien pour la balade et pour manger un bon shawarma mais la partie restaurée est trop sophistiquée à mon goût, trop de galeries d'art et boutiques !

    Le sentier d'Abraham réalisé avec Nomade Aventure

    Le trek "sur le sentier d'Abraham" est proposé par Nomade Aventure. Vous pouvez consulter le programme en cliquant sur le logo.